Rechercher
  • Paolo De Angelis

Êtes-vous suffisamment hydratés ?

Mis à jour : févr. 2

Eau-yez, eau-yez, Gentes dames, nobles seigneurs damoiselles et damoiseaux.

Et si au lieu de parler de ripailles ou de victuailles, nous nous essayâmes de compter un peu l’intérêt du seul breuvage vital ?

Voici derechef un nouvel article ! Laissez donc choir votre vinasse gouleyante et bien vaigniez dans le monde de l’hydratation !


TRADUCTION POUR LES NON BILINGUES :


Hého, hého, mesdames et messieurs.

Et si au lieu de parler d’excès à table ou des aliments, nous n’essayons pas plutôt de parler un peu de l’intérêt du seul liquide vital ?

Voici immédiatement un nouvel article ! Laissez donc tomber votre vin et soyez les bienvenus dans le monde de l’hydratation !


Les bases


Nombreuses sont les fois où je demande aux patient(e)s d’augmenter leur apport en eau.

Il est intéressant de boire 1,5L d’eau / jour (+1L d’eau contenue dans les aliments) pour pallier nos besoins (nous sommes quand même composés à 70% d’eau 😉).

Vous devez avoir un apport +/- supérieur en fonction du sport effectué, de la température extérieure, de votre activité physique…

Vous pouvez calculer votre apport plus précisément en comptant 1ml d’eau pour 1 kcal (calorie) dépensée (comprend eau + aliments), mais cette démarche sous-entend que vous êtes déjà capable de calculer votre dépense énergétique.


Colorimétrie urinaire : la simplicité


Un de mes objectifs, en tant que diététicien, est de vous fournir les outils adaptés à votre quotidien, afin de vous faciliter la vie !

C’est pourquoi aujourd’hui, je vous présente la « colorimétrie urinaire » (oui c’est un nom inventé mais qui en jette grave vous ne trouvez pas ? 😊) :

Ce tableau (ci-dessus) est un moyen simple et très utilisé dans le milieu sportif pour déterminer l’état d’hydratation des athlètes.

Cette méthode ne nécessite aucun matériel. Il vous suffit de l’afficher dans les toilettes (on a connu mieux comme décoration d’intérieur je vous l’accorde 😉) et les sportifs seront capable de juger eux même la couleur de leurs urines en temps réel.


Déshydratation


1% de perte en eau = 10% de perte des capacités physiques.

Sans oublier bien sûr les risques augmentés de blessures, crampes, tendinites, évanouissements… liés à une déshydratation.


Hyperhydratation


Beaucoup moins fréquente… mais existante ! Il Notre organisme a besoin d’eau, mais ni trop, ni pas assez (il n’est quand même pas cool !).

Un trop grand apport d’eau entraine la plupart du temps une envie plus fréquente d’aller aux toilettes. Cela peut s’accompagner par une « rétention d’eau » passagère, le temps que votre rein élimine le surplus.


A plus haute dose, les symptômes peuvent être plus embêtants, allant des « œdèmes » (gonflement des organes ou tissus) jusqu’au « trouble des fonctions cérébrales » (potentiellement mortel, rien que ça !). Ce n’est pas au hasard que son autre nom est « intoxication à l’eau ».


Rassurez-vous, ces cas-là sont très rares car votre rein élimine la plus grosse partie par les urines.


Vous n’êtes pas des athlètes ?


La colorimétrie urinaire est valable pour TOUT LE MONDE !

N’hésitez pas à l’utiliser pour évaluer votre hydratation quotidienne.


N’oubliez pas l’essentiel : contextualiser


Il est important pour moi de préciser que ces conseils sont généraux, valables pour une personne lambda ou sportive.

Les résultats peuvent être faussés à la suite de :

- Une ou plusieurs pathologies

- La prise de certains médicaments

- La prise de certains compléments alimentaires

- La prise de certains aliments (betterave par exemple)


La colorimétrie urinaire permet ainsi, de comprendre pourquoi notre urine a telle ou telle couleur (souvent plus foncée après un repas…).

Cela reste une méthode à but « informatif » qui nécessite obligatoirement une analyse contextuelle derrière.


Hydratement votre,


Diététicien Nutritionniste

60 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout