Rechercher
  • Paolo De Angelis

Il était une fois… la détox !

Mis à jour : janv. 13

Partie 1 : fonctionnement de notre corps


Ça y’est, c’est l’après fête !

Les bulles du verre raisonnent maintenant dans notre tête.

Un sentiment de culpabilité s’installe.

Les bonnes résolutions sont prises.

C’est décidé je me reprends en main !

C’est décidé je fais TOUT bien !

Par où commencer… pourquoi pas une petite cure détox pour retrouver mon ventre plat ?!

Et c’est là que débute l’histoire.


Il était une fois… la détox !


1. Le prélude : Définitions


« Detox » ça veut dire quoi ?


C’est le diminutif du mot « détoxifier ». Il signifie « enlever les toxines ».


Les toxines c’est quoi ?


Les toxines sont des éléments toxiques/nocifs avec lesquels il vaut mieux ne pas être en contact, car dangereux pour notre organisme.


Où peut-on trouver des toxines ou substances toxiques ?


Elles sont tout autour de nous, dans notre quotidien :

- Médicaments

- Alcool

- Additifs alimentaires

- Tabac

- Microbes

- Métaux lourds

- Conservateurs…


Pour comprendre la détox il faut d’abord que l’on comprenne tout le processus mis en place par notre organisme. Vous êtes prêt ?

Enfilez vos chaussons et votre plaid, desserrez votre ceinture, et c’est parti !


2. La rencontre : toxines vs corps humain


Notre corps est une machine complexe et magnifique. Il s’adapte à beaucoup de choses.


Contre les toxines il fait comment ?


Il a mis en place deux principaux mécanismes de défense naturels pour lutter contre les toxines / substances toxiques / corps étrangers qui ne sont pas les bienvenus dans notre corps :

- Les reins

- Le foie


C’est par le biais de « voies d’excrétions » (on éjecte du corps !) que ces mécanismes fonctionnent.

Les reins utilisent la voie urinaire et le foie la voie dites « biliaire ».

Mais revenons-en aux toxines.


3. Le fabuleux destin… des toxines :


Ce sont des substances qui passent essentiellement par la bouche et le nez.


Que peuvent bien devenir les toxines que nous ingérons ?


C’est ensemble que nous allons retracer rapidement le parcours de la toxine jusqu’à notre premier mécanisme de défense : le foie.

Pour cela nous considérerons que nous ingérons un aliment toxique pour notre organisme.


Schéma pour faciliter la compréhension du parcours :

Ingestion de l’aliment :


La bouche :


L’aliment va passer par la bouche où il va directement être englobé par la salive. Cette salive va commencer à couper l’aliment grâce à des enzymes (petits ciseaux efficaces mais pas assez pour tout couper). L’aliment transformé et pré broyé va s’appeler bol alimentaire.


Œsophage :


L’ensemble va alors glisser dans l’œsophage (un long tuyau) par gravitation (hé oui c’est pour cela aussi que l’on mange assis 😊) et se retrouver dans… notre estomac.


L’estomac :


Considérez l’estomac comme une machine à laver, remplie d’éléments qui protègent notre corps des corps étrangers. Mucus, acidité de l’estomac, sucs gastriques… ils sont nombreux à englober et attaquer l’aliment déjà entamé (avec des ciseaux encore plus efficaces).

Eeeeeetttt çaaaa touuuuurnneeeeeee !!! Votre estomac broie tout, et transforme l’aliment en bouillie. On ne parle plus de « bol alimentaire » mais de chyme.


L’intestin grêle :


Le chyme va alors sortir de l’estomac et se retrouver au début de l’intestin appelé « intestin grêle » (ou petit intestin). Ce dernier est lui-même divisé en plusieurs parties :

- Duodénum (début de l’intestin grêle)

- Jéjunum (milieu)

- Iléon (fin)


C’est dans l’intestin grêle que va se passer la majeure partie de l’absorption des fameux nutriments dont nous avons besoin mais aussi d’autres substances (dont on se passerait bien).

Là encore, de nombreux ciseaux vont « peaufiner » le travail afin que les éléments soient assez petits pour être absorbés, c’est-à-dire pouvoir traverser la paroi intestinale. Le chyme est alors appelé chyle.


Pourquoi nous dire tout ça Paolo ? On ne se perdrait pas un peu en chemin là ?


C’est en comprenant tout cela que vous allez comprendre maintenant l’utilité du foie ! Ne lâchez pas 😉.


Et le foie dans tout ça ?


Comme évoqué précédemment, les éléments assez petits vont être absorbés en passant au travers de la paroi intestinale. Ces éléments vont alors être transportés par le sang, via une voie très sécurisée. On appelle cette voie la veine porte. Elle porte bien son nom (ne me jugez pas svp, vous risquez de briser ma carrière d’humoriste), car elle fonctionne comme une porte d’entrée pour vérifier que tous les nouveaux éléments arrivants soient les bienvenus. Et cette veine porte débouche sur notre centre de contrôle préféré : le foie ! (Enfin !).

Tous les éléments vont passer par la veine porte ?


Non, une petite partie d’irréductibles molécules qui ne supportent pas l’eau et dites

liposolubles vont arriver au foie via une autre porte d’entrée, les lymphes.

Au final, ces molécules vont quand même arriver au foie, et ce dernier va pouvoir faire son JOB et détoxifier.


Rôle du foie :


A l’entrée, le sang est filtré et épuré (un vrai filtre de piscine).

Les substances qui sont restées dans le filtre sont considérées comme toxiques pour l’organisme, et vont alors être détruites ou transformées via des processus complexes pour les rendre inactives.


Evacuation ?


Une fois inactives, pourquoi les garder ? On évacue les substances.


Deux moyens d’évacuer les substances :

- Dans la bile qui va ensuite aller dans l’intestin et être éliminée dans les selles.

- Dans le sang qui va ensuite aller jusqu’au rein et être éliminée dans les urines.


On n’aurait pas oublié le rein dans l’histoire ?


Bien évidemment que non ! Le rein arrive juste après le foie dans le processus qui utilise l’évacuation par les urines.


Son rôle ?


C’est un deuxième filtre qui complète celui du foie (on n’est jamais trop prudent 😉).

Le sang déjà filtré par le foie, circule dans notre organisme et passe par les reins.

Une fois ce deuxième filtre du sang effectué par les reins, les déchets / éléments étrangers ou inutiles au corps vont alors être évacués via les urines.

Hé oui, ce sont les reins qui décident qui s’en va ou non de l’histoire 😉.


Le grand Gandalf a un message simple pour vous aider à retenir le rôle du foie et des reins contre les toxines :



4. Acte final : les émonctoires complémentaires


Un émonctoire est un organe (ou une partie d’un organe) qui permet à notre corps d’évacuer les déchets / toxines / sécrétions nuisibles…


Le foie et le rein en font partie, mais sont-ils les seuls ?

Non ! Le rein et le foie sont les principaux, mais il en existe de nombreux autres :

- Poumons (évacuation des toxines volatiles)

- Peau (quand votre foie ne peut plus suivre le rythme car il est surchargé. Coucou les boutons d’acnés et problèmes de peau qui apparaissent).

- Intestins (élimination des fèces).


5. Conclusion :


Voilà, vous savez maintenant comment fonctionne notre organisme pour détoxifier naturellement notre corps au quotidien. Même si ce fonctionnement est prouvé en termes d’efficacité, pouvons-nous l'améliorer (alimentation, boissons, habitudes…) ?

C’est ce que je vous propose de lire dans la suite de mon article qui paraitra prochainement.


Diététiquement votre,


Paolo DE ANGELIS


Diététicien-Nutritionniste




115 vues0 commentaire
Vous souhaitez être au courant de la sortie de tous mes articles ?
Abonnez-vous à ma Newsletter GRATUITEMENT !