Rechercher
  • Paolo De Angelis

DETOX : J’ai trouvé la solution* !

Vous l’attendiez toutes et tous, et le voilà ! Aujourd’hui, nous allons voir si nous pouvons aider notre corps dans son processus de détoxification. Pour cela, je me focalise sur un évènement particulier : les périodes de festivités.


Bonne lecture à toutes et à tous !


Que se passe-t-il pendant les fêtes ?


Alimentation excessive :


Ce n’est un secret pour personne, pendant les fêtes, on connait tous quelqu’un qui a une alimentation :

- Plus conséquente (quantités augmentées)

- Plus fréquente (voire continue sur la journée)

- Plus sucrée (chocolats, gâteaux, tiramisu…)

- Surprotéinée (huitres, crevettes, Saint-Jacques, magret, sanglier, figuigers, pâté, foie gras, chapon, dinde…)

- Plus grasse et salée (foies gras, pain, fromage, plats en sauce…)

- Plus alcoolisée…


Conséquences physiologiques ?


- Etat de fatigue plus important (moins de dépenses énergétiques, plus d’apports…)

- Troubles du sommeil

- Ballonnements

- Troubles du confort digestif

- Ventre gonflé

- Rétention d’eau (bagues serrent les doigts, pieds gonflés, jambes lourdes…)

- Travail plus important du foie, des reins et des organes émonctoires pour éliminer les toxines (voir article précédent pour plus de précisions)

- Problèmes de peau (eczéma, boutons…), qui essaie d’évacuer les toxines


Conséquences émotionnelles ?


- Culpabilisation

- Sensation de prise de poids

- Déprime

- Baisse de motivation


Une histoire d’équilibre :


Quand l’équilibre va, tout va


Tout se résume en un mot « homéostasie ». C’est la capacité qu’a notre organisme à maintenir l’équilibre de notre milieu intérieur (température interne, pH sanguin), quel que soit les contraintes externes.

Quand il y a homéostasie, cela veut dire qu’il y a équilibre dans notre corps. Rien à signaler, circulez ! 😊


Que se passe-t-il si on n’est plus en homéostasie ?


Les « conséquences physiologiques » citées précédemment. Elles sont les signes d’un déséquilibre dans votre corps, la preuve que quelque chose ne va pas et donc des indicateurs essentiels pour pouvoir s’en rendre compte.


Peut-on retrouver notre homéo ?


Bien sûr Juliette ! Et cela se fait naturellement via les organes émonctoires de notre organisme (lisez l’article précédent pour la compréhension de cet article, j’insiste 😉).


Attendre que notre corps travaille, est-ce la seule solution ?


Et la réponse est… NON !

Vous pouvez aider votre organisme de multiples façons.


Arrête ton suspens et dis-nous comment aider notre corps ?


Il n’y a pas de méthode miracle, ni une seule bonne méthode, mais bien un ensemble de petites choses à faire pour rééquilibrer la machine.


Parmi toutes ces petites choses, voici celles que je juge essentielles :

- Diminuer les apports toxiques

- Mobiliser les toxines

- Favoriser l’évacuation des toxines présentes dans notre corps

- Alimentation « detox »

- Apporter les éléments utiles à la détoxification


C’est du charabia dit comme cela ? On y met tout de suite de l’ordre !


REMARQUE : Tous les conseils donnés ci-dessous sont généraux et ne sont en aucun cas adaptés spécifiquement à votre situation. Rappelez-vous qu’un article est fait pour vous aiguiller mais qu’il faut TOUJOURS réadapter à votre situation. C’est aussi pour cela que certaines personnes viennent consulter un(e) diététicien(ne).


Réduire les apports toxiques… pour soulager notre foie :


Presque évident dit comme cela, mais essentiel à rappeler. Plus vous allez réduire l’apport en toxines et plus votre corps sera efficace pour éliminer celles déjà présentes sans être surchargé constamment.

C’est pourquoi il est important, après les fêtes, de réduire le plus possible les éléments chargés de toxines :


Les médicaments


Un mal de tête le lendemain de fête et votre premier réflexe est de prendre doliprane, paracétamol ou aspirine ? Mauvaise idée !

S’ils ne sont pas « toxiques » en petite dose, ils vont quand même être considérés comme des toxines par le foie et ne feront qu’augmenter son travail.


Mention spéciale pour le citrate de bétaïne : Il reste le médicament le plus utilisé pendant les fêtes. Même s’il fait du « bien » sur le moment, il reste un médicament. Tous les médicaments peuvent entrainer des effets secondaires (ici, boutons, démangeaisons, rougeur de la peau…).

Le but du citrate de bétaïne est aussi de stimuler le foie pour qu’il sécrète plus de bile (via la vésicule biliaire). Encore un travail de plus pour notre foie déjà surchargé.


Alcool et tabac


Pas besoin de détailler, vous le savez déjà 😉


Alimentation trop riche (grasse, salée, sucrée)


Le foie a de très nombreuses fonctions. En plus de son rôle dans la détoxification, il s’occupe aussi des protéines, des lipides, de certaines vitamines, des glucides, du fer, de la protection immunitaire… Si vous continuez de manger des aliments difficiles à digérer, le foie va être encore plus sollicité.


Additifs alimentaires et conservateurs


Notre organisme ne sait pas les utiliser et va chercher à les évacuer. Le chemin est simple, direction le foie, puis les reins, pour finir dans les urines.


Métaux lourds


Au niveau alimentaire, ce sont ceux retrouvés dans les poissons et crustacés qui font le plus polémique. Vous pouvez surtout retenir les noms de mercure, plomb et cadmium.

Bien que leur présence ne soit pas considérée comme « mortelle », une accumulation peut être délétère pour votre santé.

Quoi faire ?

- Variez la provenance des poissons et crustacés que vous ingérez afin de varier les métaux lourds, car ces derniers sont souvent liés à une zone géographique.

- Favorisez les petits poissons aux gros poissons, car plus le poisson est gros et plus il accumule les métaux lourds contenus dans ses proies.


Mini-conclusion


En réduisant vos apports toxiques pour le foie, vous diminuez sa surcharge et favorisez donc un retour plus rapide à l’homéostasie !


La récupération


Sommeil


Le sommeil est un pilier essentiel pour une bonne récupération physique et mentale. Nous dormons quand même 1/3 du temps de notre vie !

La nuit, notre corps subit moins de stress et doit moins « lutter » pour s’adapter à l’environnement autour de lui (pollution, température, mouvement du corps, anxiété du travail…).

C’est le moment où notre corps est le plus efficace pour s’auto-réguler et tout remettre à plat.

Les organes peuvent marcher à pleine puissance car les muscles n’ont plus besoin d’être autant irrigués par le sang. Le foie va alors pouvoir travailler plus efficacement.


Vous voulez en savoir plus sur l’importance du sommeil ? Retrouvez ma publication complète à ce sujet sur Instagram ou Facebook.


Sieste


Elle va agir de la même manière que le sommeil, mais à plus petite échelle car elle dure moins longtemps.


Vous voulez en savoir plus sur l’importance de la sieste ? Retrouvez ma publication complète à ce sujet sur Instagram ou Facebook.


Mini-conclusion


Il est conseillé de dormir entre 7 et 9 heures par nuit. En cas de mauvaise récupération ou si vous en ressentez le besoin, une sieste peut être envisageable entre 10 et 30 minutes maximum.

Il existe de nombreuses autres façons de récupérer mais celles-ci restent les plus efficaces.


Récupérer c’est bien, mais si on ne fait que ça, c’est de la sédentarité 😊. Et si on pensait aussi à bouger ?


Activité physique et/ou pratique sportive… pour éliminer les toxines :


Lors des étapes de détoxification des toxines par le foie, une partie va être éliminée via les urines, les selles (= fèces) … mais pas la totalité.


Stockage des toxines

Les toxines qui n’ont pas pu être éliminées vont alors être stockées.

Où ça ? Dans nos réserves préférées : les graisses.

Mais pas n’importe lesquelles. Pour protéger ses organes vitaux, notre corps va envoyer les toxines se stocker au niveau des graisses les moins utiles : ventre, fesses, bras, hanches. C’est d’ailleurs pour cela que se dépenser va pouvoir jouer un rôle crucial ! 😊


Bougez !


Pour pouvoir éliminer les toxines, il va alors falloir éliminer les graisses. Que vous pratiquiez une activité physique et/ou une pratique sportive, l’essentiel est de bouger régulièrement.

Vous allez alors augmenter votre dépense énergétique et maximiser vos chances d’éliminer vos graisses, et donc vos toxines. Ces dernières seront alors libérées dans le sang et iront naturellement dans les urines.


Motivé, motivé… il faut rester motivé


La clé du succès est la régularité ! Bouger de manière ponctuelle, c’est mieux que rien du tout, mais moins bien que plus. Vous me suivez plus ou moins ? 😊

Favorisez une pratique adaptée à votre emploi du temps et que vous pensez pouvoir continuer sur la durée.


Pour bien commencer


- Fixez-vous des objectifs réalisables, comme 1000, 2000…10000 pas par jour, ou un nombre d’entrainement par semaine (1-2 pour commencer par exemple).

- Faites une activité physique et/ou sportive que vous aimez.

- Si vous aimez tout, favorisez le renforcement musculaire. Cela vous fera prendre plus vite des muscles qui vont consommer plus d’énergie et vont augmenter la dépense énergétique au quotidien (même quand vous ne pratiquez pas entre deux séances).

- Ne négligez pas l’importance du cardio, car le cœur est aussi un muscle que l’on doit entrainer même si ce n’est pas visible.


Mini conclusion


Même si augmenter votre activité physique et/ou sportive sert à créer une augmentation de la dépense énergétique, les résultats seront plus intéressants s’ils sont couplés à l’alimentation.


Alimentation « detox » :


Manger des fibres


Lorsque nos organes fonctionnent, ils vont produire des toxines (lors de réactions diverses et variées) que l’on appelle « déchets azotés ». Les principaux déchets azotés sont l'ammoniac, l'urée et l'acide urique. Peu importe leurs noms complexes, sachez que ces derniers proviennent principalement de la dégradation des protéines alimentaires que nous ingérons.

Pendant les fêtes, on explose le compteur de prot ! (Allez, avouez !)

Pour lutter contre ces toxines, on va alors faire appel au pouvoir des fibres ! (Superlégugu et superfrufru au rapport !).


En effet, manger des fibres va permettre :

- De diminuer l’absorption des toxines dans l’intestin (sorte de barrière naturelle avant l’absorption des toxines au niveau de l’intestin et donc avant l’arrivée au foie)

- D’éliminer les déchets de notre organisme en favorisant leur « glissement » dans l’intestin


Il est conseillé de manger 25 à 30g par jour de fibres, soit l’équivalent de 5 fruits et légumes (3 légumes et 2 fruits).

Hé oui ! Ce n’est pas pour rien que l’on vous rabâche ce message si joli ! 😊


Les fibres peuvent être apportées par des produits dits « complets », et donc aussi via les féculents (céréales et légumineuses) … alors pourquoi insiste-t-on sur les fruits et légumes ?


Des antioxydants :



« Ceci est un slam pour les fruits et les légumes

Parce qu’ils méritent grave je les ai ancrés dans ma plume

Il faut en manger car ils sont pleins d’antioxydants

Tu ne sais pas c’que c’est ? Un tuto arrive prochainement… »




Quoi ? Vous ne vous rappelez pas cette superbe chanson ? Allez ! On fait une pause lecture et on clique sur la vidéo (ci-dessous) pour passer un bon moment. 😊


Alors oui, le tuto sur les antioxydants n’a pas encore été réalisé, mais aujourd’hui vous allez en savoir plus.

Les antioxydants sont des protecteurs de notre organisme. Leur principale mission est de lutter contre des toxines spécifiques appelées « radicaux libres ».

Ces derniers s’attaquent principalement à nos cellules et altèrent leurs fonctions.

C’est pourquoi, consommer des fruits et légumes est tout aussi important pour les fibres que pour les antioxydants.

Pour vous donner un repère simple et facile à retenir : mettez des couleurs dans votre assiette !


Boire de l’eau


Nous sommes composé à 60-70% d’eau. Cette dernière est responsable de la bonne répartition des nutriments dans tout notre corps mais aussi de l’évacuation…


... de nos toxines !



Pensez à boire de l’eau régulièrement pendant la journée pour permettre à votre corps d’optimiser son utilisation. Si vous buvez trop en une seule fois, le rein va éliminer le surplus.

2-3 gorgées par heure semble être un bon repère pour commencer (en limitant la prise à table 😉), soit l’équivalent de 1,5L par jour.

Cette quantité d’eau augmente avec le sport/activité physique.


Vous préférez avoir un objectif quantifiable ? Cela correspond à 12 verres d’eau moyens de 125 ml.


Mini conclusion


Dis Pao, une alimentation « detox », ce serait donc uniquement :

- Manger des fruits et légumes qui sont riches en fibres et en antioxydants

- Boire de l’eau régulièrement


Hé non, pas uniquement ! J’ai pu appuyer sur les points intéressants pour la detox, mais l’essentiel finalement est tout simple… retrouver un équilibre alimentaire !

N’oubliez pas que TOUT est une question d’EQUILIBRE et que les éléments détaillés dans mon article sont surtout ceux que l’on a (peut-être ?) pu oublier pendant les fêtes ! 😊


Toujours plus loin, toujours plus haut, toujours plus… détox


On arrive à la partie que vous attendiez peut-être le plus. Qu’en est-il des produits, cures, kit body detox ?


Kit « body detox » / « cure detox »


Ils ressortent tous en janvier pour vous faire rêver et pour surfer sur la vague de vos bonnes résolutions. La majeure partie de ces KIT sont composés de « cures détox » dangereuses pour votre santé ou de « body detox » qui leur permettent de vous vendre pleins de produits couteux.

Mais comment repérer les escroqueries ?

Tout d’abord, posez-vous cette question :

Suis-je capable de manger ce que l’on me propose pour le restant de ma vie ?

La réponse est non ? Alors fuyez et conservez votre argent pour acheter des produits bruts et locaux de qualité.

Ensuite, vérifiez qu’ils ne suppriment pas des composantes essentielles à votre alimentation (protéines, féculents…). Si c’est le cas… chaussures, short… run !


Enfin, n’hésitez pas à contacter votre diététicien(ne) afin d’avoir un avis professionnel sur le sujet.


Marketing quand tu nous tiens


Vous le savez déjà au fond de vous, mais la majorité des produits présents sur le marché n’ont pas plus d’effets qu’un rééquilibrage alimentaire. Ils vous vendent souvent les KIT pendant 1 à 3 semaines car ils savent que c’est bien trop restrictif pour pouvoir tenir sur du plus long terme… Mais ? Dis donc ? Ça ne ressemblerait pas à une forme dérivée des régimes tout ça ?


Les produits detox


Il existe un nombre incalculable de produits detox sur le marché. Ces produits sortent de l’ombre les uns après les autres suivant les effets de mode.

Et c’est là que votre participation va être essentielle !


J’ai besoin de VOUS


Certains produits peuvent être intéressants pour compléter une alimentation équilibrée, mais ils sont personne-dépendant et je ne peux généraliser.

C’est pourquoi aujourd’hui j’ai besoin de vous.


Quel produit détox aim